#11 Remplir le validateur `css`

Abierta
abierta hace 5 meses por Darks · 4 comentarios
Darks comentado hace 5 meses

Pas évident, il s’agit de vérifier si le texte entré est du CSS valide et sain : il faut pouvoir éviter les injection de code ou d’images malveillantes.

Ça requiert un peu de théorie des langages je pense, enfin, à voir. Ou alors on part sur une whitelist à base de regex. Mais faut pas que ça soit trop souple non plus.

À voir, mais ça s’annonce pas super évident. Après c’est utilisé que par les admins donc la portée reste raisonnable, mais faire cette fonction propre permettra d’éviter les dégâts collatéraux en cas de compromission d’un compte administrateur.

Pas évident, il s'agit de vérifier si le texte entré est du CSS valide et sain : il faut pouvoir éviter les injection de code ou d'images malveillantes. Ça requiert un peu de théorie des langages je pense, enfin, à voir. Ou alors on part sur une whitelist à base de regex. Mais faut pas que ça soit trop souple non plus. À voir, mais ça s'annonce pas super évident. Après c'est utilisé que par les admins donc la portée reste raisonnable, mais faire cette fonction propre permettra d'éviter les dégâts collatéraux en cas de compromission d'un compte administrateur.
Darks added the
enhancement
label hace 5 meses
Darks added the
help wanted
label hace 5 meses
Eragon comentado hace 5 meses
Colaborador

Le css, dans quel partie ?

Le css, dans quel partie ?
Darks comentado hace 5 meses
Propietario

C’est un validateur, donc /app/utils/validators.py :) Actuellement sur la branche trophies

C'est un validateur, donc `/app/utils/validators.py` :) Actuellement sur la branche `trophies`
Lephenixnoir comentado hace 5 meses
Propietario

Il y a une autre possibilité qui consiste à sécuriser le contexte pour qu’aucune injection ne soit possible. Par exemple, on pourrait générer un fichier CSS avec une classe par élément. Tant que le code CSS de chaque élément ne contient pas d’accolade, je ne pense pas qu’il puisse y avoir une injection.

Pour le reste, on peut également faire un coup de regex, ce n’est pas très dur. Il faut juste être un peu large sur les caractères autorisés dans les valeurs de propriétés.

Il y a une autre possibilité qui consiste à sécuriser le contexte pour qu'aucune injection ne soit possible. Par exemple, on pourrait générer un fichier CSS avec une classe par élément. Tant que le code CSS de chaque élément ne contient pas d'accolade, je ne pense pas qu'il puisse y avoir une injection. Pour le reste, on peut également faire un coup de regex, ce n'est pas très dur. Il faut juste être un peu large sur les caractères autorisés dans les valeurs de propriétés.
Lephenixnoir comentado hace 3 meses
Propietario

Une première approche pourrait être de restreindre les noms des propriétés à [a-zA-Z-]+ et les valeurs à [^;{}]+. Je vois pas trop ce qui pourrait mal se passer avec ça puisqu’il n’y a pas moyen de tricher en ajoutant des règles.

La regex serait du genre \s*(?:<prop>;\s*)*<prop>;?\s*<prop> serait substitué par [a-zA-Z-]+\s*:\s*[^;{}]+.

Une première approche pourrait être de restreindre les noms des propriétés à `[a-zA-Z-]+` et les valeurs à `[^;{}]+`. Je vois pas trop ce qui pourrait mal se passer avec ça puisqu'il n'y a pas moyen de tricher en ajoutant des règles. La regex serait du genre `\s*(?:<prop>;\s*)*<prop>;?\s*` où `<prop>` serait substitué par `[a-zA-Z-]+\s*:\s*[^;{}]+`.
Inicie sesión para unirse a esta conversación.
Sin Milestone
No Assignees
3 participantes
Due Date

No due date set.

Dependencies

This issue currently doesn't have any dependencies.

Cargando…
Cancelar
Guardar
Aún no existe contenido.