1 Utiliser la machine virtuelle de développement
Lephenixnoir laboja lapu pirms 6 mēnešiem

Introduction

La machine virtuelle (VM) de développement est un environnement prêt à l’emploi, destiné à tous ceux qui veulent contribuer sans vouloir mettre manuellement en place les outils nécessaires sur leur machine. Toutefois, quelques éléments de configuration sont à faire avant de pouvoir pleinement l’utiliser.

La VM tourne sous Debian, avec l’environnement de bureau xfce4. C’est bien entendu personnalisable si vous en avez l’envie.

Infos diverses

Accès :

  • login : devpc
  • mot de passe : devpc
  • mot de passe root : devpc

Prérequis

Le logiciel utilisé pour virtualiser est VirtualBox. Commencez par l’installer sur votre machine. On importera la VM plus tard.

Configuration recommandée

  • 4 Go de RAM
  • 10 Go de disque
  • Un CPU pas trop pourri

Téléchargement et installation

Actuellement, la dernière version se trouve ici. Le fichier fait un peu plus de 2 Go, suivant votre connexion il va falloir être patient.

Ensuite, rendez-vous dans VirtualBox.

  1. Cliquez sur fichierimporter un appareil virtuel
  2. Sélectionnez le fichier précédemment téléchargé, puis cliquez sur Suivant
  3. Vous pouvez régler les ressources attribuées à la VM. Personnellement je laisse 1 cœur et 1 Go de RAM
  4. Cliquez sur importer, laissez mouliner

Premier lancement

Pour lancer la VM, sélectionnez-la dans le menu latéral, puis cliquez sur Démarrer. Appuyez sur Entrée une fois dans le menu de démarrage pour lancer Debian.

Une fois l’écran de connexion affiché, tapez devpc pour le nom d’utilisateur, idem pour le mot de passe. Le bureau s’affiche.

Configuration du compte Git

On va créer une clé SSH pour gérer les droits de pull/push sur le dépôt, puis l’ajouter à votre compte sur le Gitlab.

Dans un terminal :

$ ssh-keygen
Enter a file in which to save the key : <Enter>
Enter passphrase : <tapez votre phrase de passe>
Enter the same passphrase again : <confirmez votre phrase de passe>
…
$ cat .ssh/id_rsa.pub

Copiez le contenu de la clé publique (dans le terminal, sélection à la souris puis Ctrl+Maj+C), lancez le navigateur, puis rendez--vous sur la page d’ajout des clés. Collez le contenu dans le champ key, validez.

Vous pouvez fermer le terminal, la config est terminée.

Utilisation

Récupération des dernières mises à jour

Avant de coder quoi que ce soit, pensez à faire un update du dépôt local. Dans un terminal :

$ cd ~/PCv5
$ git pull

Lancement du serveur

Deux raccourcis sont présents sur le bureau. Double-cliquez dessus pour les lancer, puis tapez le mot de passe devpc.

Launch server

Ce script lance le serveur tel qu’il est sur la v5. C’est à dire un serveur Nginx qui sert les pages générées par Flask via un socket. Les pages sont alors accessibles sur localhost. Si votre code fonctionne là dessus, ça fonctionnera sur le serveur de prod (en théorie).

Test flask

Ce script est fait pour débugguer les erreurs Python. Le serveur web est disponible sur localhost:5000, et tous les messages liés à Flask apparaitront dans la console. C’est préférable de l’utiliser lorsque vous développez une feature.

Aide mémoire Git

Dans un terminal, placez vous dans le dossier de la v5, puis :

$ cd ~/PCv5
$ git pull # pour récupérer les mises à jour
$ git branch ma_branche # pour créer une branche (attention, le basculement n'est pas automatique)
$ git checkout ma_branche # pour basculer sur une branche
$ git status # pour voir où vous en êtes dans le travail
$ git add file1 file2 # pour ajouter des fichiers au commit
$ git commit -m "Résumé du commit" # pour créer un commit
$ git push origin ma_branche # pour pousser le commit sur la branche